Chef de projet nautique

" SKIPPER PROFESSIONNEL YACHTMASTER OFFSHORE RYA ET CHEF DE PROJET, Jérôme met à disposition le fruit de ses 25 ans d’expériences dans le nautisme, le négoce international, l'évènementiel et la gestion de projet. Touche-à-tout, il est tour-à-tour commercial en chantier naval, yachtbroker, dirigeant de centres de plongée, agent commercial, skipper, enseignant, chef de projet en marketing digital, …

Fin pédagogue, il est également moniteur de plongée diplômé d’Etat, MSDT PADI et MF2°, formateur de moniteurs de plongée CMAS 3*, spécialiste de la plongée sous glace et en eaux glaciales et saura vous apprendre à maitriser toutes les techniques de la plongée en bouteille."

Position de la CMAS Suisse concernant la reprise de la plongée loisir (Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques)

8 Mai 2020 – 12h45 / Auteur : Jérome COTTET

Source : Site CMAS Suisse

Comme il est toujours intéressant de se pencher sur les avis et les pratiques des pays limitrophes, nous vous proposons la lecture des recommandations de la CMAS Suisse…

Recommandations Plongée sous marine

Ce qu’il faut retenir, en synthèse, de leurs recommandations :

  • les plongées de formation sont proscrites jusqu’à nouvel ordre (notre analyse : celà s’explique par l’augmentation du risques d’incidents et d’accidents liés à l’enseignement en général et à certaines techniques en particulier)
  • Baptêmes et la plongée enfants sont proscrites jusqu’à nouvel ordre.
  • La plongée n’est autorisée qu’entre plongeurs de niveau 2 minimum et en palanquées de 4 maximum
  • L’usage des véhicules personnels sont recommandées pour se rendre aux sites de plongée = pas de co-voiturage.
  • La plongée ne doit s’effectuer qu’avec son propre matériel. Le prêt ou la location de matériel, même désinfecté, est proscrite.
  • Les plongeurs devront être équipés de 2 sources d’air indépendants (détendeurs montés sur 2 robinets différents) quelque soit leur niveau.
  • Pas d’utilisation du matériel de plongée de son binome. Utiliser votre détendeur de secours ou en cas de panne d’air, le détendeur de secours de votre binome (notre avis : sauf, bien évidemment, en cas absolu de nécessité, ça va de soit…)
  • Durant les phases d’habillage, équipement et mise à l’eau, une distance de 2m devra être respectée entre chaque plongeur (d’où notamment le niveau minimum requis, l’interdiction des baptêmes et de la plongée enfant… )
  • Pas de regroupement dans les locaux, sur le site de plongée ou le lieu de gonflage.
  • Désinfection ssytématique des locaux, poignées de portes, etc…

Une recommandation supplémentaire non présente dans les prescriptions de la CMAS : les tests de détendeurs ne doivent pas se faire par voie respiratoire mais en observant l’éventuelle variation du manomètre lors de la manoeuvre du bouton de surpression de chaque détendeur.

 

Pour prévenir les accidents de plongée

  • En principe, faites des plongées modérées jusqu’à une profondeur maximale de 25 m et planifiez le temps de plongée en fonction du niveau de formation et des compétences du plongeur le moins expérimenté ! Pas de plongées avec décompression. Commencez la remontée au moins 5 minutes avant l’expiration du temps de non-décompression.

En effet, il est nécessaire de tenir compte des difficultés de fonctionnement des caissons hyperbares et des équipes soignantes, encore occupées, notamment dans les services de réanimation, par les pathologies liées au COVID-19.

 

Conditions de reprise d’activités plongée après contamination Covid-19

Sur recommandation de la SUHMS[1], les plongeurs qui auront été infectés par le virus COVID-19 ont :

  • 6 mois d’interdiction de plongée après une hospitalisation.
  • Une interdiction de plongée de 3 mois s’ils ont été testés positifs.

Communication d’origine de la CMAS Suisse 

Chers plongeuses, chers plongeurs,

Le monde entier est touché par le COVID-19 et confronté à une situation qui comporte de nombreux défis et craintes. Le Conseil fédéral a publié l’ordonnance 2 sur les mesures de lutte contre le virus du COVID-19. Depuis lors, il est interdit d’organiser des manifestations publiques ou privées, y compris des événements sportifs et des activités de clubs.

Le Conseil fédéral qualifie toujours la situation en Suisse d’exceptionnelle au sens de la loi sur les pandémies. Il assouplit maintenant ces mesures de protection par étapes et fixe deux objectifs :

  • Continuer à protéger la santé de la population, en particulier celle des personnes particulièrement vulnérables.
  • Maintenir les dommages économiques aussi bas que possible.

Les activités sportives sans contact physique sont à nouveau autorisées à partir du 11 mai dans les clubs. Lors de la conférence de presse du Conseil fédéral du 29 avril 2020, et selon la conseillère fédérale Viola Amherd, cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), il faudra respecter les prescriptions fédérales en matière d’hygiène et de comportement. Des mesures de protection doivent être élaborées dans le cadre des activités sportives.

Afin de maintenir le risque d’infection et de blessures le plus bas possible et de respecter les règles d’hygiène et de protection édictées par la Confédération, la CMAS swiss diving considère actuellement que les restrictions suivantes en matière de plongée sont temporairement nécessaires et elle les recommande vivement :

  • Ne pas effectuer de plongées d’entraînement.
  • Pour le moment, les baptêmes ainsi que les plongées enfants sont proscrites jusqu’ à nouvel avis.
  • Plongées uniquement avec des plongeurs expérimentés (à partir du D2).
  • Plongées uniquement en petits groupes (maximum 4 personnes).
  • Déplacements sur les sites de plongée en véhicules personnels si les plongeurs ne vivent pas sous le même toit.
  • Respecter les interdictions qui donnent accès aux sites de plongée.
  • Ne plongez qu’avec votre propre matériel et n’utilisez pas du matériel de location. Attention aux détendeurs, masques et tubas .
  • Tous les plongeurs devront disposer d’un équipement adapté à l’eau froide (deux détendeurs séparés montés sur deux robinets séparés).
  • Lors de la préparation du matériel de plongée et pendant les contrôles, une distance minimale de 2 m doit être respectée entre les plongeurs.
  • N’utilisez en aucun cas le matériel de votre binôme (on ne peut pas exclure à l’heure actuelle que les virus puissent être transmis de cette manière).
  • En cas de problèmes avec le détendeur principal, utilisez votre propre détendeur de secours (vous ne devez pas utiliser le deuxième détendeur de votre binôme).
  • Pas de regroupement sur le site de plongée ou à la station de gonflage. Respectez la distance sociale de 2 mètres.
  • Si des locaux et des équipements (compresseurs) sont utilisés par différentes personnes, les surfaces de travail devront être désinfectées (par exemple les robinets de remplissage des blocs, les poignées de portes et les surfaces de travail).

Pour prévenir les accidents, voici nos recommandations :

  • En principe, faites des plongées modérées jusqu’à une profondeur maximale de 25 m et planifiez le temps de plongée en fonction du niveau de formation et des compétences du plongeur le moins expérimenté ! Pas de plongées avec décompression. Commencez la remontée au moins 5 minutes avant l’expiration du temps de non-décompression.

Ces recommandations ne remplacent par le bon sens de chaque plongeur en fonction de la situation.

Les formations théoriques peuvent être effectuées par voie électronique (par exemple par visio-conférence) si les prescriptions du Conseil fédéral sur les distances minimales entre les personnes ne peuvent pas être respectées.

Le 27 mai 2020, le Conseil fédéral prendra de nouvelles décisions concernant les regroupements, les fêtes et les excursions des clubs.

Sur recommandation de la SUHMS[1], les plongeurs qui auront été infectés par le virus COVID-19 ont :

  • 6 mois d’interdiction de plongée après une hospitalisation.
  • Une interdiction de plongée de 3 mois s’ils ont été testés positifs.

Après ces interruptions, il sera obligatoire de se soumettre à une évaluation médicale par un médecin de plongée qualifié, même si son certificat médical d’aptitude à la plongée est toujours valable. Il est également fortement recommandé aux personnes qui ont eu des symptômes de la maladie du COVID-19 mais qui n’ont pas été testées de se faire examiner par un médecin spécialiste de la plongée.

Les directives concernant le COVID-19 sont actuellement en cours de révision par les médecins de la SUHMS. Elles seront ensuite transmises aux médecins concernés. Nous vous recommandons de ne pas effectuer d’examen d’aptitude à la plongée avant juin 2020.

Pour les plongeurs qui n’ont pas contracté le COVID-19, la validité du certificat médical d’aptitude à la plongée est prolongée de six mois en accord avec la SUHMS.

Étant donné qu’aucune formation ne doit être dispensée pour le moment, la prolongation de validité de six mois est également valable pour les formations et les modules de plongée déjà suivis.

Dans cette situation particulière, nous pouvons tous contribuer à retrouver le plus rapidement possible une vie normale et à reprendre la plongée comme nous en avions l’habitude.

Profitons des vacances d’été en Suisse pour offrir des formations CMAS swiss diving aux amateurs de plongée sous-marine qui ne pourront certainement pas voyager sous les tropiques cette année.

Les informations contenues dans ces recommandations ont été soigneusement étudiées et reflètent l’état de la situation au moment de leur publication. Toutefois, la CMAS swiss diving n’assumera aucune responsabilité quant à l’exhaustivité, l’exactitude et l’actualité de ces informations.

Nous vous souhaitons de belles plongées tout en sécurité et surtout une très bonne santé.

Willi Knöpfel
Président
Leo Troiano
Vice-président
Christoph Schmied
Chef régional DRS
Thierry Lageyre
Chef régional ROM
Luca Bricalli
Chef régional TI

 

 


[1] SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE SOUS-MARINE ET HYPERBARE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUTES ADRENA 2021

NOUVEAUTES ADRENA 2021

SKIPPER, QUELLES SONT LES NOUVEAUTES ADRENA POUR 2021 ? Des routages adaptés à toutes vos...