L’outil électronique/mécanique pour la construction d’un catamaran de croisière

— Article destiné au référencement — Dans les années 1970, l’utilisation de l’informatique dans la construction de catamaran a donné naissance aux machines à commande numérique et a entraîné un profond bouleversement dans la fabrication et l’industrie du catamaran de croisière.

Une machine à commande numérique est capable de se commander elle-même et de mesurer avec une très grande précision les déplacements de ses pièces, porte-pièces ou porte-outils grâce à un système informatique gardant en mémoire la description précise des différentes opérations à effectuer.

SUNREEF 50 expertise technique livraison

SUNREEF 50 expertise technique livraison

Machine à commande numérique pour gestion de projet de construction

La description du programme informatique sous la forme d’instructions codées utilisables par la machine à commande numérique est inscrite sur une bande magnétique, la machine doit alors comporter un lecteur de bande, ou est conservée en mémoire dans le microordinateur qui commande directement la machine.

Le technicien n’intervient plus que pour programmer la machine et surveiller son bon fonctionnement. Les programmes des machines sont écrits manuellement ligne par ligne par l’opérateur.

Ces techniques coûtent cher et sont d’une technicité élevée. Elles sont réservées aux industries de production en série comme les catamarans SUNREEF.

Plans catamaran CATANA et outils informatiques pour le skipper, yacht project manager

Dans les années 1980, le micro-ordinateur commence à généraliser les outils informatiques dans les entreprises. Les premiers logiciels de dessin généralistes commencent à être utilisés pour la production de plans.

Les machines à commande numérique sont encore programmées manuellement. Le coût des logiciels et des machines baisse.

Les logiciels sont abordables pour les PME du bateau mais le coût et la complexité de la mise en place des machines numériques restent réservés aux grandes entreprises.

Dans les années 1990, les machines à commande numérique commencent à lire les dessins faits par ordinateur. Les premiers logiciels spécialisés « chef de projet nautisme » apparaissent dans les autres industries.

Dans les années 2000, la chute des prix et l’augmentation exponentielle de la puissance des ordinateurs font de l’informatique un produit de consommation courante.

La généralisation d’internet permet des transferts d’informations instantanés et à des coûts très bas. Les logiciels spécialisés dans la conception des produits bois apparaissent.

Il est désormais possible pour un chantier naval de concevoir un produit sur l’ordinateur et de piloter une machine à commande numérique à partir de son ordinateur.

Les prix d’investissement sont abordables et rentables mais restent élevés pour les petites entreprises.

2015, les prix des logiciels et machines deviennent accessibles aux PME et à la gestion de projet de construction de catamaran.

Les effets de l’avancée technologique sur les métiers du bateau

On peut voir que de tout temps, l’homme de métier a inventé des techniques pour faciliter son travail. Un processus naturel qui est à la racine même de toute l’avancée technologique et même de toute l’activité de production.

Cela crée une évolution dynamique qui modifie progressivement la façon de travailler de l’artisan et petit à petit la définition même du métier qu’il exerce.

La définition d’un métier se transforme en 3 phases :

  1. L’invention d’une technique de construction
  2. La diffusion de la technique de construction
  3. L’intégration et l’acceptation de la technique comme faisant partie des connaissances « métier »

Il est important de voir qu’une modification d’un contexte technologique d’un métier, l’invention d’une technique ou d’un nouvel outil, transforme le savoir-faire nécessaire pour l’exercer.